• 44 avenue de la Division Leclerc - 92310 Sèvres
  • 01 55 64 04 40
  • contact@esff.fr
Genèse

La genèse de l’Ecole Supérieure de Fonderie et de Forge

L’idée de création (voir l’historique) de l’école supérieure de fonderie (ESF) est née des conclusions d’un mémoire sur l’apprentissage présenté par Eugène Ronceray au premier congrès international de fonderie, organisé à Liège en 1921, par les Associations techniques de fonderie belge et française.
Elle fut rapidement reconnue par l’Etat, le 30 juin 1925.

Le 8 janvier 1924, l’école supérieure de fonderie reçoit sa première promotion dans les locaux de l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers (ENSAM, centre de Paris). Elle occupera ces locaux jusqu’en janvier 1949, pour s’installer ensuite provisoirement à la Sorbonne (de 1949 à 1952), puis au 69 de la rue Corvisart (de 1952 à 1955). Le 8 septembre 1955, l’ESF s’installe dans ses propres murs, à Bagneux. Elle y séjournera pendant 22 ans, avant d’emménager à Sèvres. En 1995, L’ESFF intègre le Pôle Universitaire Léonard de Vinci jusqu’en 2008 où elle rejoint les laboratoires de recherche du Centre technique des industries de la fonderie (Sèvres).

Suite aux besoins exprimés plus récemment par les industriels de la métallurgie en matière de formation des ingénieurs, elle s’est ouverte aux métiers de la mise en forme par déformation plastique. Le 1er avril 2005, l’ESF devient officiellement l’école supérieure de fonderie et de forge (ESFF).